Traitement de signal audio

Le projet ANR DReaM (2009-2014), en traitement du signal audio, est coordonné par l’Université de Brest avec comme autres partenaires l’Institut Langevin, le Gipsa-Lab et Telecom ParisTech. Son objectif est d’explorer les relations entre les signaux multipistes issus d’enregistrements en studio et les signaux utilisables par l’auditeur, au-delà du traditionnel mixage stéréo. En particulier, lors du post-doctorat de Nicolas Sturmel, nous avons proposé des schémas itératifs de séparation de sources dans un mélange, en utilisant de façon originale les informations de phase [ACL-Sturmel2012a]. Ce projet a donné lieu à une demande de dépôt de brevet [BRE-Girin2011].
Le projet "Esquisses sonores", en collaboration avec l’équipe Audition de D. Pressnitzer au DEC de l’ENS (projet soutenu par la FPGG et le Fonds Charpak), s’intéresse à la façon dont les sons peuvent être simplifiés (i.e., dans un contexte de traitement du signal, décrits par un modèle à peu de paramètres) tout en gardant des caractéristiques essentielles pour leur identité perceptive. Dans cette optique, nos travaux (post-doctorat de Manuel Moussallam) se focalisent sur l’utilisation des représentations parcimonieuses dans différents espaces, et sur le compromis entre la compacité des représentations, et la capacité des esquisses ainsi générées à reconnaitre des extraits sonores dans des grandes bases de données.
Différents travaux en traitement des signaux audio se font aussi en collaboration extérieure, notamment avec l’équipe AAO de Telecom ParisTech : doctorat de François Rigaud (co-encadrement L. Daudet et B. David) sur les modèles d’analyse de sons de piano par factorisations en matrices non-négatives incluant des contraintes physiques (notamment l’inharmonicité) ; doctorat de Hequn Bai (co-encadrement L. Daudet et G. Richard) sur la modélisation de sons 3D pour la réalité virtuelle.

Haut de page