Recherche

Le spectre des ondes auxquelles nous nous intéressons est très large puisqu’il recouvre les domaines des ondes mécaniques (acoustiques, sismiques et vagues à la surface de l’eau), des ondes électromagnétiques (radiofréquences, micro-ondes et Térahertz) et de l’optique (infrarouge et visible). Les chercheurs de l’Institut se donnent pour objectif de comprendre les mécanismes de propagation de ces différents types d’ondes dans les milieux les plus complexes et de tirer parti de cette meilleure compréhension pour concevoir des instruments originaux pour la manipulation de ces ondes et l’imagerie de ces milieux. Plusieurs de ces instruments reposent sur le concept de « Miroir à Retournement Temporel ». Imaginé, d’abord pour les ultrasons, par Mathias Fink au début des années 90, puis transposé aux micro-ondes au milieu des années 2000, ce concept trouve aujourd’hui sa déclinaison en optique avec la technique de « contrôle de front d’ondes » récemment mise au point au sein de l’Institut. Les chercheurs de l’Institut mènent également des recherches pionnières dans les domaines de l’imagerie multi-ondes (élastographie, imageries acousto-optique et photo-élastique, techniques ultrasons/laser), de la nanophotonique (microscopies en champ proche dans l’infrarouge et le TeraHertz, nano-antennes optiques, plasmonique) et des métamatériaux (acoustiques et électromagétiques). Les champs d’application de ces recherches sont très variés allant de la médecine (imagerie et thérapie) et de la biologie à la géophysique en passant par les télécommunications, le contrôle non destructif des matériaux, les interfaces homme-machine et la Défense. Les chercheurs de l’Institut sont à l’origine de la création de cinq entreprises (Echosens, Sensitive Object, Supersonic Imagine, Time Reversal Communications, LLTech) qui emploient à ce jour plus de 270 personnes.

L’Institut Langevin est structuré autour de quatre thèmes qui ne sont pas des équipes à proprement parler. En effet, la plupart des chercheurs de l’Institut, ont des activités qui les rattachent à plusieurs de ces thèmes, traduction du caractère pluridisciplinaire de l’Institut.


Haut de page