Quand le désordre fait tourner les ondes en boucle

Des chercheurs de l’Institut en collaboration avec leurs collègues de l’université du Manitoba (Canada) et du LPMMC (CNRS, Grenoble) ont étudié la diffusion des ultrasons par un réseau aléatoire de billes d’aluminium. Ils ont mis au point une méthode expérimentale permettant d’isoler les ondes suivant des boucles de diffusion récurrente au sein du milieu désordonné. Ils ont prouvé que leur contribution était largement prédominante au seuil de la localisation d’Anderson et que donc la plupart des ondes tournaient en boucle au sein du milieu.

Pour plus d’informations, voir l’article dans Phys. Rev. Lett.

Haut de page