Quand le désordre peut conduire à la transparence

Des chercheurs de l’Institut Langevin ont récemment montré que certains milieux désordonnés appelés "hyperuniformes" peuvent être à la fois denses et transparents. Cette découverte surprenante permettant un nouveau contrôle de la propagation des ondes en milieux désordonnés vient d’être publiée dans la revue Optica.

Haut de page