Adapter l’environnement pour des communications sans fils optimales

L’essentiel des informations que nous recevons provient de nos jours de réseaux sans fils, et est donc porté par des ondes électromagnétiques. Celles-ci se propagent dans des environnements très désordonnés, ce qui permet d’utiliser plusieurs canaux de communication pour démultiplier les débits entre deux appareils. Cependant ces techniques, dites MIMO, ne fonctionnent correctement que si les canaux en question sont parfaitement indépendants ou, en langage mathématique, orthogonaux. Or ils ne le sont jamais vraiment, ce qui résulte en un brouillage inter-canaux, souvent corrigé à grand renfort d’algorithmes très complexes.
Dans un article publié récemment dans la revue Nature Electronics, des chercheurs de l’Institut Langevin (CNRS & ESPCI Paris) et de la startup qui en est issue Greenerwave proposent une approche radicalement différente. Plutôt que de subir l’environnement et tenter de corriger ces effets avec des traitements numériques inexploitables en temps réel, ils proposent de modifier ses propriétés de façon qu’elles optimisent naturellement les communications. Pour démontrer leur approche, les chercheurs utilisent un bureau et couvrent une partie des murs avec des metasurfaces reconfigurables qui contrôlent en temps réel les ondes s’y propageant. Ils prouvent ainsi que les canaux de communications peuvent être rendus parfaitement indépendants et les communications optimales, sans autre effort que de modifier légèrement le milieu dans lequel elles ont lieu.

Référence :
Philipp del Hougne, Mathias Fink, Geoffroy Lerosey, "Optimally diverse communication channels in disordered environments with tuned randomness," Nat. Electron. 2, 36–41, (2019) 
https://doi.org/10.1038/s41928-018-0190-1
Lien :
https://rdcu.be/bhcuP
‘Behind-the-paper’ blog :
https://devicematerialscommunity.nature.com/users/203614-philipp-del-hougne/posts/43003-tweaking-the-disorder-in-your-room-can-optimize-your-wireless-link

Haut de page