Localiser des intrus qui tentent de rester inaperçus

Voir et localiser une personne au bout de la rue est habituellement simple. Par contre, en temps brumeux cela devient difficile – sauf si la personne collabore en portant par exemple une torche. Mais comment faire sans torche ? C’est le même type de problème qu’on peut avoir dans une « maison intelligente » équipée de capteurs micro-ondes pour localiser des objets ou personnes non coopératifs. En effet dans une pièce les ondes électromagnétiques sont réfléchies de multiples fois entre les murs et il est habituellement impossible de localiser un objet non coopératif dans un tel bruit de réverbération.

Des chercheurs de l’Institut Langevin, de Duke University et de la start-up Greenerwave viennent de faire accepter une publication sur ce problème dans la revue Physical Review Letters, ils montrent que la réverbération des ondes diffusées par un objet peut être mise à profit pour établir une empreinte de sa position. Ceci est possible grâce à la complexité de l’environnement qui assure que la signature de l’onde diffusée par l’objet est unique pour chacune de ses positions. Les chercheurs réussissent à extraire suffisamment d’information du champ d’ondes diffusées pour pouvoir démêler les empreintes de plusieurs objets non-coopératifs. De plus, ils démontrent qu’en modulant aléatoirement la façon dont une partie des parois de la pièce réfléchisse les micro-ondes, l’information nécessaire peut être extraite même avec un champ d’ondes dont le contenu spectral est minimal. Ceci ouvre la voie à une implémentation très bon marché et compatible avec d’autres utilisations du spectre tel que la communication sans fil.

Contact : Philipp del Hougne (philipp.del-hougne (arobase) espci.fr)

Lien : https://journals.aps.org/prl/accepted/b307fY31A5a13c5579fc4252303f8b2e5e024fc00

Référence : del Hougne, P., Imani, M. F., Fink, M., Smith, D. R. and Lerosey, G. (2018). Precise localization of multiple noncooperative objects in a disordered cavity by wave front shaping. Physical Review Letters, 121(6), 063901. DOI : 10.1103/PhysRevLett.121.063901

Haut de page