Prix de la recherche Jean Langlois 2014 pour l’équipe POM

L’Equipe Physique des Ondes pour la Médecine reçoit le prix de la recherche Jean Langlois 2014, de la fondation Langlois (fondation de l’ouest) pour ces travaux sur l’imagerie cérébrale fonctionnelle par ultrasons.

Résumé : Imagerie fonctionnelle cérébrale par ultrasons (2011- 2014).

Depuis une dizaine d’années, l’Institut Langevin et plus particulièrement l’équipe Physique des Ondes pour la Médecine (POM), travaille sur des concepts révolutionnaires en imagerie échographique. Au sein de cette équipe, une nouvelle méthode d’imagerie ultrarapide par ultrasons a vu le jour et a permis de mettre au point le premier échographe ultrarapide complétement programmable sur le marché de l’imagerie médicale par le biais de la création d’une entreprise. Depuis 2011, l’équipe a pu montrer que l’utilisation d’une cadence d’imagerie ultrasonore très importante (plusieurs milliers d’images par seconde) permettait d’améliorer de manière très significative la sensibilité de l’imagerie Doppler. C’est sur cette base que l’équipe a développé un nouvel axe de recherche au laboratoire depuis quelques années : l’imagerie fonctionnelle par ultrasons (FUS).
Cette technique a été appliquée au suivi de l’activité cérébrale au cours des crises d’épilepsie chez les rats anesthésiés et a permis pour la première fois dans des plans entiers du cerveau de visualiser la propagation d’une crise d’épilepsie pendant plusieurs minutes après injection d’une drogue. Depuis nous avons pu montrer l’originalité de cette technique FUS, sa complémentarité et son apport en neurosciences pour différentes études. Par exemple, pour la première fois nous avons pu imager l’activité du cortex piriforme dans la localisation des odeurs chez le rat in vivo. Dans une autre application, le cerveau peut être étudié au repos à travers l’étude de ces connectivités (resting state).
Aujourd’hui, au-delà de ces preuves de concept, l’objectif de l’équipe est d’introduire le FUS comme une modalité à part entière en imagerie des neurosciences et en imagerie neurologique clinique avec une nouvelle technique ultrasonore actuellement très peu présente dans ces domaines. L’équipe travaille sur des protocoles d’imagerie animale où le crâne de l’animal est conservé, de nouvelles méthodes d’imagerie ultrasonores transcrâniennes, des sondes ultralégères portatives pour les animaux se déplaçant librement et sur le transfert de cette technologie vers la neuro-imagerie clinique.

Haut de page