Deux prix pour la startup LightOn : un co-processeur optique ultra rapide et économe en énergie pour l’intelligence artificielle


La start-up LightOn, incubée par Agoranov, propose une alternative aux processeurs génériques (CPU) et co-processeurs spécialisés (GPU) habituellement utilisés dans l’analyse des données de très grande taille. Leur technologie repose sur le développement d’appareils basés sur le contrôle de la propagation de la lumière qui pourraient être utilisés comme co-processeurs ultra-rapides pour le traitement des données.

Le brevet à l’origine de LightOn a été développé par six inventeurs, dont un enseignant-chercheur de l’Université Paris-Diderot, membre de l’Institut Langevin (ESPCI/Université Paris Diderot/UPMC/CNRS/Inserm), maintenant CTO de LightOn, et deux enseignants-chercheurs de l’UPMC, membres du laboratoire Kastler-Brossel (UPMC/CNRS/ENS/Collège de France) et du Laboratoire de Physique Statistique (ENS/CNRS/UPMC). Il est le fruit d’une longue collaboration interdisciplinaire entre les co-inventeurs dans le domaine du traitement optique de données.

Light On a récemment reçu deux prix :

  • Prix des Startups Normaliennes, Prix du Jury, 25 Novembre 2016
  • Grand Prix de l’Innovation de la Ville de Paris, catégorie « Technologies numériques », 14 décembre 2016

Crédits photo : Choukhri Dje / Paris&Co

Haut de page