Échographie ultrarapide préclinique pour l’étude de la stéatose et du diabète

Sujet : Échographie ultrarapide préclinique pour l’étude de la stéatose et du diabète

Durée : 3 ans

Directeur de thèse et contact : Olivier Couture (olivier.couture (arobase) espci.fr).

Projet :

Cette thèse serait financée par le projet de recherche hospitalo-universitaire RHU QUID-NASH. Ce projet regroupe une dizaine de laboratoires et d’équipes de cliniciens. Il a pour objectif d’améliorer le diagnostic de la stéatose hépatique non-alcoolique dans le contexte du diabète. En effet, cette maladie, aujourd’hui mal diagnostiquée, est devenue un important problème de santé publique en raison de l’augmentation de son incidence et de ses nombreux impacts sur la vie des patients.

Grâce au développement de l’échographie ultrarapide, l’équipe de physique pour la médecine a introduit de nouvelles approches diagnostiques pour mesurer l’élasticité des tissus, leur flux sanguin, leur vitesse du son, ainsi que pour détecter les microvaisseaux. Dans le contexte de la thèse, l’étudiant(e) cherchera à comprendre et prédire l’évolution de la stéatose sur des modèles précliniques à l’aide de l’échographie ultrarapide. Il/Elle sera amené(e) à développer de nouvelles modalités d’imagerie à l’aide d’échographes programmables et à les tester sur des modèles pathologiques.

Le/la candidat(e) devra posséder un diplôme de Master ou équivalent, une base solide en physique appliquée, mais aussi montrer un grand intérêt pour les projets multidisciplinaires maniant la physique, la biologie et la médecine. Une connaissance en programmation est importante (les échographes sont pilotés en Matlab). Un bon niveau d’anglais écrit et parlé est également exigé.

Haut de page