La tomographie à cohérence optique plein champ dynamique appliquée à l’imagerie des organoïdes rétiniens en développement

Les modalités actuelles d’imagerie des tissus vivants et des cultures cellulaires 3D sont invasives, lentes ou manquent de résolution spatiale. La tomographie à cohérence optique plein champ dynamique (D-FFOCT) est une technique quantitative, non invasive et sans marquage qui présente une haute résolution temporelle et spatiale. Cette technique repose sur l’interférométrie à faible cohérence pour amplifier les fluctuations de phase et d’amplitude, créées par le déplacement de
diffuseurs à l’intérieur des échantillons biologiques, donnant un contraste de motilité. Le D-FFOCT permet de suivre le développement de structures multicellulaires 3D complexes, telles que les organoïdes rétiniens.

Dans un nouvel article publié dans Light : Science & Applications, une équipe d’experts en optique de l’Institut Langevin (Paris, France) a développé et appliqué une nouvelle modalité d’imagerie pour l’imagerie des organoïdes rétiniens en développement. Ce travail est le fruit d’une collaboration avec l’Hôpital national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts (Paris, France) et l’Institut de la Vision (Paris, France).

Reference
J. Scholler, K. Groux, O. Goureau, J.-A. Sahel, M. Fink, S. Reichman, C. Boccara, K. Grieve
Dynamic full-field optical coherence tomography : 3D live-imaging of retinal organoids
Light Sci Appl 9, 140 (2020).

Haut de page